Iann, artiste-chanteur, raconte sa première fois sur scène

Courant l’année 2010, je fréquentais régulièrement un piano bar très en vogue où un orchestre jouait en live une fois par semaine. Je m’y rendais pour décompresser et surtout admirer la maîtrise des différents leads vocaux et de l’orchestre.

À l’époque l’orchestre de ce piano bar avait un répertoire musical uniquement composé de musiques Soul et de variétés internationales. Ce registre attirait un public averti, fin-connaisseur de la technicité qu’exigeait l’interprétation de ces chansons.

Je connaissais la plupart des membres de l’orchestre. Ils avaient à plusieurs reprises tenter de me faire monter sur scène pour chanter à leur suite, lors de mes différents passages dans le piano bar.

À chaque fois, je déclinais leur invitation ; trop effrayé à l’idée d’avoir la gorge nouée une fois devant le public et de rester pétrifié. Je ne voulais surtout pas paraître ridicule comparé aux interprètes de l’orchestre, qui eux s’épanouissaient sur la scène en laissant exprimer leur savoir-faire reconnu de tous.

L’imprévu

Un samedi soir alors que j’étais dans le piano bar pour écouter du live ; la lead vocale de l’orchestre, qui était une amie, m’a approché pour me dire que le choriste du groupe avait eu un empêchement et serait donc absent pour la prestation qui devait débuter incessamment. Elle m’a alors demandé de le remplacer. Ce que j’ai accepté, car je me disais que de toute façon les yeux seraient braqués sur la lead vocale et non sur moi.

J’ai donc accompagné la lead vocale et tout à coup, l’orchestre a stoppé la chanson et la lead vocale a annoncé au public que j’allais lui offrir une prestation. Je me suis senti piégé et je tremblais de tout mon corps !

L’orchestre haranguait le public qui scandait mon nom. Imaginez la foule présente dans un piano bar un samedi soir ! Sous les applaudissements du public, l’orchestre a commencé à jouer “I’m walking away” de Craig David, car ils savaient que j’étais un grand fan.

J’ai respiré un grand coup, j’ai fermé les yeux et je me suis lancé. C’était comme si plus rien n’existait autour de moi. Au fil de la chanson je sentais la pression retomber ; et la folle sensation que je voulais me consacrer tout entier à la chanson m’épanouissait totalement.

J’ai terminé ma prestation sous les hourras du public qui a réclamé une autre interprétation.

Je venais de faire de manière imprévue et improvisée ma première scène devant un public assez impressionnant pour moi à l’époque.

Iann, Artiste-Chanteur

L'invité
L'invité de TCHEYA est un contributeur indépendant qui souhaite partager des billets pertinents avec les lecteurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.