Le tabagisme est une toxicomanie résultant de l’accoutumance à l’un ou l’autre des produits fabriqués à partir des feuilles de tabac : cigarettes, cigares, tabac à pipe, tabac à priser et à chiquer, etc. Le tabac est reconnu pour ses nombreux effets néfastes sur la santé.

Nous nous intéresserons particulièrement à ses effets sur la sexualité dans cet article.

Tabac et fonction érectile

Parmi les innombrables constituants actifs du tabac, la nicotine, le monoxyde de carbone ; certains radicaux libres, entre autres, sont responsables d’une vasoconstriction avec un effet plus immédiat démontré par certaines études récentes [1]. La vasoconstriction est un mécanisme physiologique correspondant à la diminution du diamètre des vaisseaux sanguins.

Ce sont les vaisseaux sanguins irriguant la verge qui permettent une érection grâce à une accumulation de sang dans les tissus spongieux de l’organe érectile. Si ces artères s’obstruent, l’irrigation des tissus ne se fait plus de manière optimale et les troubles peuvent s’installer. Ainsi, le tabagisme peut entraîner une réduction du flux sanguin dans les tissus du pénis lors de l’érection.

Une consommation ponctuelle peut donc induire une baisse significative de l’érection, par exemple de l’ordre de plus de 20% de la réponse érectile, chez le non-fumeur. De plus, les études épidémiologiques suggèrent que les fumeurs pourraient être 2 fois plus à risque de présenter un trouble érectile que les non fumeurs.

Tabac et fertilité

L’effet négatif du tabac ne se limite pas aux troubles de l’excitation et de l’érection. Cet effet négatif se manifeste aussi en ce qui concerne la fertilité, laquelle peut être diminuée chez les fumeurs [2].

Cela se fait à plusieurs niveaux.

  • Chez les fumeurs, on note une diminution significative du nombre de spermatozoïdes, du volume séminal, de la motilité des spermatozoïdes ainsi qu’une augmentation des globules blancs dans le liquide séminal. La différence observée avec les non-fumeurs est de l’ordre de 20 à 48 % [3].
  • Des malformations génétiques sur les spermatozoïdes : La génotoxicité du tabac est indiscutable. Des changements génétiques au niveau des cellules germinales ont été clairement démontrés chez les fumeurs. L’intégrité de l’ADN et la maturation nucléaire des spermatozoïdes sont toutes les deux compromises par le tabac.
  • une réduction de la taille de la vésicule séminale

Autres effets

Aussi, diverses maladies comme des infections sexuelles ou la maladie de la Peyronie (une déviation du pénis), peuvent être favorisées ou aggravée par le tabac [2].

Conclusion

Au total, tabac et sexualité ne font pas bon ménage. Demandez conseil à votre médecin.

 Références

  1. Christopher B Harte, BA, and Cindy M. Meston, PhD, Acute Effects of Nicotine on Physiological and subjective sexual arousal in nonsmoking men: a randomized, double-blind, placebo-controlled trial. J Sex Med 2008;5:110-121
  1. Article du Dr Christian Rollini, chef de clinique à la Consultation de Gynécologie Psychosomatique et de Sexologie, Hôpitaux universitaires de Genève (HUG)
  2. “L’effet nocif du tabac sur la reproduction humaine” de Dr Pierre Miron, fondateur de FERTILYS, un centre tertiaire d’aide médicale à la procréation .

Dr Sissa TRAORE

L'invité
L'invité de TCHEYA est un contributeur indépendant qui souhaite partager des billets pertinents avec les lecteurs.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.