La culture est une notion polymorphe. Elle diffère selon les époques et les lieux où elle est étudiée. De plus, elle est une notion relative car elle est analysée par la confrontation à une “autre” culture. Le concept de culture est très important mais il est aussi difficile d’en faire une définition précise de par la multiplicité des “idées” qu’il englobe.

Certains disent que la culture est l’ensemble des phénomènes matériels et idéologiques qui caractérisent un groupe ethnique ou une nation, une civilisation, par opposition à un autre groupe ou à une autre nation. Tandis que d’autres affirment que c’est la manière structurée de penser, sentir et réagir d’un groupe humain.

Chaque peuple à une culture propre à elle ; ce qui signifie que le sentiment d’appartenance implique un minimum d’identité collective. Cependant, on en trouve pas mal de peuples avec des cultures qui se ressemblent. Cela arrive pour diverses raisons. On peut citer entre autres la migration et les querelles internes qui mènent souvent à la division des peuples. Ainsi, certains peuples se séparent, évoluent, mais gardent les mêmes essences. C’est pour cela que même à travers les frontières, on peut trouver certaines similitudes que ce soit dans les habitudes alimentaires, vestimentaires ou rituelles.

Avoir et être fier de sa culture c’est bien, mais est ce que tout est bon à prendre ?

L’Afrique est un véritable assemblage ethnique. En Côte d’Ivoire par exemple, on y compte plus de 60 ethnies différentes. Un véritable brassage culturel. Cela n’est pas pour nous déplaire car ces cultures prônent des valeurs comme le respect, l’hospitalité, le droit d’aînesse…

Cependant plusieurs pratiques dites culturelles laissent à désirer. C’est le cas de l’excision dans le Nord-Ouest de la Côte d’Ivoire surtout où les jeunes filles sont prisent par génération afin de leur retirer le petit bout de chair qui leur permet de prendre du plaisir lors des rapports sexuels. De plus, cette pratique n’est pas sans risques car elle expose la femme à plusieurs types de maladies. Aujourd’hui, la lutte contre l’excision est devenue une cause globale. Outre l’excision, il y a des milliers de rites partout dans le monde qui ne séduisent pas la cause sociale.

L’Afrique est riche de sa culture

Eh oui, l’Afrique en particulier la Côte d’Ivoire est riche de par sa diversité culturelle. Elle regorge de magnifiques joyaux comme :

  • Les statues et masques : la principale différence entre statue et masque réside dans le fait que les statues restent immobiles pendant les cérémonies culturelles traditionnelles ; tandis que le masque participe à toutes les phases du rite puis-qu’attaché autour du visage d’un participant, souvent un initié dont l’identité est préservée.
  • Le tissage et la peinture : les Baoulé, les Dioulas et les Sénoufos se distinguent dans l’art du tissage. Ils sont renommés pour leur peinture sur tissus. Les artisans dessinent des animaux symboliques, accompagnés de motifs géométriques. Les tisserands du Nord utilisent des teintures comme l’indigo ou la kola. Le kaolin est utilisé pour orner le visage et le corps des participants aux cérémonies traditionnelles et religieuses.
  • La poterie : pratiquée par toutes les ethnies et le plus souvent par des femmes ; la poterie est très présente chez les Malinkés. Jattes, canaris et vases sont montés à la main et cuits sur le feu. Les poteries de Katiola sont les plus renommées du pays.
  • La danse : La région de l’ouest est une des plus riches de Côte d’Ivoire en ce qui concerne les danses traditionnelles. Les femmes de cette région seraient douées au lit. Existeraient-il des liens entre danse et sexe ? Enfin bref ! On y compte environ 300 danses diverses faisant partie de leurs traditions. Parmi les plus connues, le Tématé de Facobly (hommage des jeunes filles aux esprits favorables à une abondante récolte de riz).
  • La cuisine : chaque région est marquée par ses habitudes culinaires en fonction des vivres qui y poussent. Il y existe tellement de mets à découvrir : du foutou chez les akans, en passant par le Kabato dans le nord du pays…

La culture est un antidote à la violence, car elle nous invite à la compréhension d’autrui et féconde la tolérance, en nous incitant à partir à la rencontre d’autres imaginaires et d’autres cultures. – Renaud Donnedieu De Vabres

Notre culture nous rend unique. Mais nos cultures nous rapprochent. C’est en honneur à ce fort concept que TCHEYA a orienté sa 8e édition spéciale.

Couverture Juin - Ciss St Moïse

Arnaud Koné
Je suis Arnaud Koné, un jeune ivoirien passionné de communication digitale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.